Compte-rendu de la journée « Portes ouvertes » de la Coopérative funéraire de St-Jean-de-Matha

Mme Ginette Desrosiers, présidente du conseil d’administration : mot de bienvenue à l’assistance. Elle explique qu’elle fait partie du conseil depuis maintenant 16 ans et occupe la fonction de présidente depuis septembre dernier. Elle succède à M. Guy Adam, qui a été président de 2012 à 2019.

Mme Desrosiers présente son conseil d’administration :

Francine Bernier, vice-présidente            Michel Turcotte, secrétaire

Benoit Joly, administrateur                         Alain Gilbert, administrateur

Jean-Yves Joly, administrateur                  Robert Laramée, administrateur

Absent sur la photo monsieur Robert Laramée

Par la suite, elle présente les employés :

Diane Proulx, agente administrative, Yves Richard, thanatopracteur.

Les brancardiers : Denis Jeanson, Marcel Villeneuve, Sylvain Brunette, Patrick Ruel et Ginette Desroches.

Les porteurs : Robert Ponton, François Robitaille, Yvon Ayotte, Richard Belhumeur et Robert Limoge.

Michel Comtois, Comptable depuis 40 ans à la coopérative et Dominique Brunet, directrice des services funéraires.

 

Suit la présentation des invités :

L’abbé Michel Lapalme, curé de la paroisse de la Sainte-Trinité, Pierre-Michel Gadoury, historien d’un jour, en remplacement à pied-levé de Claude Gravel, Luc Lefebvre, pro-maire et Élise Pellerin, notaire.

Mme Desrosiers annonce qu’à la fin il y aura le tirage de prix de présence.

Elle laisse la parole à Mme Dominique Brunet, directrice des services funéraires de la coopérative funéraire de St-Jean-de-Matha.

Mme Brunet fait un résumé des opérations nécessaires au bon fonctionnement quotidien. Elle débute par rappeler les améliorations locatives qui ont été effectuées au cours des dernières années. 

Par la suite, elle informe l’assistance qu’au cours de la dernière année, elle a permis à la coopérative d’atteindre un gain d’augmentation de 46% pour le nombre de famille desservies alors que la moyenne du marché est de seulement 3.5%. Tout en maintenant une approche plus humaine et des services personnalisés.  Ces excellents résultats se sont soldés par un prix prestigieux remis par le vice-président de Desjardins.

Depuis que madame Brunet est en poste, c’est-à-dire depuis 7 ans, elle continue de participer à des formations de façon continue. Ceci lui permet de rester à l’affût des nouveautés dans le milieu funéraire.  Elle informe l’assistance que les inter-coop lui permettre de bénéficier de l’entraide des autres coopératives de la fédération. Un autre avantage de la fédération est de profiter de prix concurrentiels, en profitant de prix de groupe. Elle en profite pour présenter M. Éric Thériault, propriétaire de l’entreprise Éricault, qui est le fournisseur et distributeur de cercueils de la coopérative. M. Thériault est présent aujourd’hui pour les portes ouvertes et répond aux questions des visiteurs.

Dominique explique le programme Héritage, auquel participe la coopérative, ainsi à chaque décès, 1$ est versé dans une fiducie de coopérative forestière afin de reboiser les forêts québécoises. Depuis l’implication de la coopérative, 125 arbres ont été plantés.... Une petite part pour notre environnement!

L’an dernier, la coopérative a procédé à 7 funérailles traditionnelles, 12 locations de cercueil suivi d’incinération et 33 incinérations. La personnalisation de chacune des funérailles est appelée funérailles-flex. Mme Brunet explique qu’elle a présidé une funérailles qui était traduite en anglais et diffusée en direct à Londres pour l’assistance de la famille du défunt.

L’an dernier, la coop a desservie les municipalités de St-jean-de-Matha, St-Félix-de-Valois, Ste-Émélie-de-L’Énergie, St-Damien, Ste-Mélanie, St-Gabriel, Berthier, St-Michel-des-Saints, St-Ambroise pour 52 décès locaux et 6 inter-coop pour un total de 58 décès.

Mme Brunet remercie les gens présents de s’intéresser à la coopérative et laisse place à la vice-présidente, Mme Francine Bernier.

Mme Bernier explique l’évolution de la coopérative depuis les 40 dernières années. Elle fait valoir les derniers changements comme l’enseigne extérieure, les travaux d’asphaltage de la cour, l’entrée adaptée pour les personnes handicapées, revampé le salon et la chapelle ainsi que la salle de rencontre, les nouveaux vitraux, la restauration du poste d’accueil, de la salle de réception, du laboratoire. La création du Jardin des cendres dans un emplacement privilégié du cimetière avec un monument central ainsi que des plaques d’identification individuelle. La coopérative organise aussi une messe commémorative pour les familles des défunts de l’année.  Finalement, le nouveau site Internet de la coopérative qui est fonctionnel depuis peu. Dans ce dernier, il est possible de voir les avis de décès mais aussi les archives des avis de décès depuis 1979. De plus, le site contient des ouvrages de références et des banques de données.

Les prochains projets de rénovation seront la salle de présentation des cercueils ainsi que le bureau administratif.

En 2019, la coopérative a atteint son 1er million en actif !

Par la suite, au tour de l’abbé Michel Lapalme de prendre la parole. Il explique qu’il est le curé de la paroisse depuis 6 ans, tout comme Dominique qui est à la barre de la coopérative depuis les 6 dernières années. La collaboration entre la fabrique et la coopérative est très bonne. Depuis l’arrivée de Dominique, les communications ont évolué, tout a été informatisé. Il y a eu de nouvelles ententes pour les expositions, maintenant il y a des expositions jusqu’à 3 heures par décès à l’église. Le Jardin des cendres est un emplacement dans le cimetière paroissial mais c’est la propriété de la coopérative.

Michel Lapalme souhaite poursuivre cette avancée parce qu’aujourd’hui c’est difficile car tout s’individualise, alors, « travailler en collaboration ça nous tient en vie ! »  À la coopérative tout est fait pour le service des gens. Bon succès !

Par la suite, Monsieur Luc Lefebvre, représentant de la municipalité adresse quelques mots. Il parle du système coopératif dans notre paroisse. Ce mouvement a commencé en 1844, en Angleterre. En latin cela veut dire : « travailler ensemble » et ici à St-Jean-de-Matha, c’est créateur d’emplois.

Il adresse quelques anecdotes du mot de monsieur le maire, Martin Rondeau. Ce dernier, raconte des souvenirs comme au lieu de souhaiter ses sympathies, il souhaitait bon appétit ! Il termine en constatant les efforts constants de Dominique à faire rayonner la coopérative, tellement.... « Qu’il a presque hâte de faire affaires avec elle ! »

Me Élise Pellerin, notaire de l’étude Gagnon, Cantin, Lachapelle de St-Jean-de-Matha, explique l’importance du testament. Elle suggère à sa clientèle d’aller voir le salon funéraire pour faire leurs arrangements préalables et d’en informer leurs proches. De cette façon, il n’y a pas de mauvaise surprise lors du décès.

M. Pierre-Michel Gadoury prend ensuite la parole. Il lit le texte préparé par M. Claude Gravel, absent pour cause de maladie. Ce texte a été fait à partir de documents précieux, les procès-verbaux qui sont des résumés des délibérations depuis la création de la coopérative soit le 10 novembre 1979.

Madame Liette Rondeau, messieurs Yvan Geoffroy, Michel Comtois et Jean-Marie Desroches.

On fait l’historique de la coopérative, un comité provisoire est créé suite au décès de M. Eugène Lessard, alors propriétaire du salon funéraire. Ce comité est formé de citoyens de la municipalité ainsi que de la Caisse Populaire Desjardins. Avant-gardiste, le comité formé a atteint la parité. D’ailleurs les femmes jouent un rôle très important dans le développement de la coopérative.

Avec l’appui de la coopérative de St-Jacques de Montcalm, c’est donc le 10 novembre 1979, 40 ans jour pour jour, qu’une résolution indiquant que le territoire desservi par la coopérative de St-Jean-de-Matha s’étendra aux territoires de Joliette, Berthier, Maskinongé et la Mauricie !

À ce moment, la part sociale est de 25$/famille et il y a 120 familles membres en 1979. Depuis le 1er conseil d’administration il y a eu 5 présidents et une présidente. Il souligne que M. Michel Comtois est le comptable depuis ces 40 années et M. Bernard Beaulieu a été directeur des funérailles pendant 30 ans.  

M. Ginette Desrosiers procède aux tirages de prix de présence, les gagnants sont :

4 paires de billets de spectacles d’humour à la Montagne Coupée : Carmen Savignac, Louis Robitaille, Yvan Geoffroy et Bibiane Desrosiers.

3 certificats-cadeaux de 50$ à la Terrasse chez Donat : Pierre Murray, Richard Belhumeur et Johanne Rondeau.

2 paniers-cadeaux de L’Érablière à Marjo : Diane Proulx et Céline Comtois

1 certificat-cadeau de 50$ à la Pharmacie Proxim : Ginette Simard

2 certificats-cadeaux de 20$ à La Vallée Verte : Jacques Prud’homme et Céline Prud’homme

Un panier-cadeau du Magasin de L’Abbaye Val Notre-Dame est remis à un membre du jour, c’est-à-dire à une personne qui s’est mise membre cette journée même, la gagnante est Nicole Robitaille.

Mme Desrosiers remercie les fournisseurs qui ont fait de cette journée une belle réussite soit :

Fleuriste Lanaudière et Audrey Fleuriste pour le prêt de plantes, les Cuisine Poirier et Qui sème récolte pour les trempettes et le cidre de pomme, Les Délices à Marjo pour le buffet, Sergei Fortin de Crémation Prestige, Éric Thériault de Éricault et Yves Richard thanatopracteur.

Elle remercie les gens d’être présents à cette belle journée !

 

 

Lyne Baribeau, pigiste

Classé dans : Communiqués Publié par : Coopérative funéraire Saint-Jean-de-Matha Date : 27 novembre 2019